Bag O’Chronic #1

Galactic Ya-ka-may
(Anti-)

Qui n’a jamais éprouvé les pires difficultés à satisfaire son public lors d’un barbecue ou d’un réveillon arrosé ? Avec Ya-ka-may, c’est une quarantaine de minutes de repos qu’offrent les Galactic aux DJ frustrés. Tout ce que la musique cuivrée et emplie de basses a pu donner de bon est passé en revue. On croise fanfares, guitare-héros et rappeurs; on breake, on esquisse un pas de salsa, on s’essaye au Boogaloo. Champagne éventé et brochettes brûlées n’ont alors plus d’importance : on danse.
Dark Water

Lilea Narrative Échantillodrome
(Bax Records / Naïve)

Et si, pour trouver les producteurs electro/hiphop de demain, il fallait se rendre à la sortie des écoles de… cinéma ? Tout au long de son second album, le caennais Lilea Narrative déroule en effet une bobine de samples, influences et atmosphères propres au 7ème art. On navigue entre plans-séquence aériens, montage nerveux et fondus enchaînés sur fond de scratchs. Le clap de fin résonnant, on en redemande, en esperant ne pas avoir assité à la dernière séance.


Whitefield Brothers Earthology
(Now-Again / Stones Throw)

La planète a décidément la cote. Tandis qu’Arthus-Bertrand la toise de haut et que d’autres s’y attardent en Scandinavie, les Whitefield Brothers, eux, la parcourent en musique. Les convient munichoisrapeurs tout-terrain (Percee P, Mr Lif) et combos cuivrés (Dap Kings, El Michels Affair) à repousser les limites de leur « raw soul », pour un tour du monde en 13 pistes. Jules Verne lui-même en deviendrait « vert ».

Joyful Exaltation (feat. Bajka)


Souls Of Mischief Montezuma’s Revenge
(Clear Label / La Baleine)

On a bien vite fait de résumer les vieilles gloires du hiphop « 90’s » à des vinyles qu’on dépoussière pour atténuer la nostalgie. Pour leur grand retour, les Souls Of Mischief virevoltent et se renvoient la balle tels de jeunes premiers sur des instrumentaux classieux signés Prince Paul. Le premier fan des « bons vieux jours » s’en verrait bluffé. Et si finalement le rap, c’était mieux maintenant ?

Chroniques à paraître dans le numéro de Février d’OpenMag

Publicités

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , ,

About Manuel De Castro

Developpeur, concepteur, rédacteur, passionné de musique(s).

One response to “Bag O’Chronic #1”

  1. The Dodô_Ône says :

    Tout comme toi, j’adore le dernier Souls Of Mischief (j’ai pas encore pu écouter les autres) !!!

    Au passage très bien ton blog je l’avais pas encore vu … Bravo !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :